En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée Logo INRA

PSDR Occitanie - Pour et Sur le Développement régional

Conversion à l'AB : quelles motivations et satisfactions des éleveurs laitiers aveyronnais ?

Résultats du travail de thèse mené par Maëlys Bouttes

Prendre ou non le train de l'AB ?
© Dessin de Z'lex
Avec une filière laitière conventionnelle en crise (1ère crise en 2009, fin des quotas en 2015...), et le fort développement de l'agriculture biologique lié à une demande croissante, de nombreux éleveurs prennent le virage de l'AB. En Aveyron, environ 50 fermiers ont décidé de se convertir en 2016. Une équipe de chercheurs s'est intéressé, avec la chambre d'agriculture de l'Aveyron et l'APABA, aux stratégies et motivations de ces éleveurs, pour savoir si la conversion à l’AB est un moyen de réduire la vulnérabilité des exploitations laitières.

Objectifs du travail de recherche mené :

Comprendre les motivations des éleveurs à la conversion, et comment évoluent leurs pratiques et leur satisfaction pendant la conversion.

Dispositif de l'étude :

En partenariat avec la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron et l’APABA, Maëlys Bouttes a conduit des entretiens annuels entre 2016 et 2018 auprès de 19 fermes d’élevage bovin laitier en Aveyron. Ces fermes ont commencé leur conversion en 2016.

Les résultats en bref :

Quelles motivations à la conversion ?

Au-delà de préoccupations environnementales, économiques ou idéologiques souvent mises en avant, les motivations des éleveurs étaient de trouver des solutions pour se sortir d’une situation conventionnelle compliquée. L’AB leur apparaissait comme un mode de production offrant davantage de perspectives.

Quelle satisfaction en fin de conversion ?

Maëlys Bouttes a demandé aux éleveurs d'évaluer eux-mêmes leur satisfaction en donnant leur perception (sentiment d’amélioration, de dégradation, ou sans changement perçu) sur 5 catégories : Économique, Agronomique, Zootechnique, Social, Conditions de travail.

Dans l’ensemble, les éleveurs sont satisfaits en fin de conversion.

  • Les évaluations négatives concernent seulement 6% des réponses, soit 94% d'évaluations positives ou neutres.
  • Pendant la conversion, pour la majorité des exploitants, la perception sur ces 5 catégories ne s'est pas dégradée.
  • En fin de conversion, les exploitants déclarent une forme de satisfaction sur au moins 4 des 5 critères.

Évolution des pratiques

Parmi les 19 fermes suivies, on trouve une diversité de trajectoires selon la situation avant conversion de la ferme (plus ou moins éloignée des pratiques généralement observées en bio) et selon l’ampleur des changements de pratiques mis en oeuvre pendant la conversion.

A l’issue de la conversion, les 19 fermes se sont fortement orientées vers l’herbe et le pâturage, ce qui a nécessité, pour certaines, des changements très importants en l’espace de 2 ans (par exemple, passer d’un système zéro pâturage à 7 mois de pâturage dans l’année).

En conclusion

Cette étude montre que les agriculteurs s’étant engagés en bio en 2016 y voyaient une solution pour préparer l’avenir.

Le suivi de leurs conversions montre des bons niveaux de satisfaction vis-à-vis de leur situation en fin de conversion, à condition d’opter pour un mode d’élevage franchement tourné vers l’herbe et le pâturage.

Cette évolution de satisfaction est aussi à mettre en lien avec les retours très positifs sur l’accompagnement dont les agriculteurs ont bénéficié au moment du choix et en suivant, et ce sur des accompagnements individuels ou collectifs. Les éleveurs insistaient sur l’importance des conseillers et des autres agriculteurs comme ressources et sources de motivation pendant la conversion.

Découvrez la synthèse détaillée de ces résultats

 Ce travail a aussi donné lieu à une série de témoignages vidéos à visionner ici.

Voir aussi

Documents en français :

- Livret sur les motivations à passer en AB en Aveyron: résultats d'enquêtes en 2016 en Aveyron (français)

- Témoignage de Stéphane Doumayzel, de la chambre d'agriculture de l'Aveyron, partenaire de ce projet de recherche

- Recueil de dessins utilisés en animation de groupe d’éleveurs laitiers: échanges sur le vécu de la conversion à l’agriculture biologique (français)

- Article dans le Mag de la Conversion en Occitanie numéro 13 p.8 (français)

Documents scientifiques en anglais :

- Manuscrit de thèse (introduction et conclusion en français)

- Converting to organic farming as a way to enhance adaptive capacity (Article scientifique sur les motivations à la conversion, publié dans Organic Agriculture)

- Conversion to organic farming decreases the vulnerability of dairy farms (Article scientifique sur des suivis de fermes en conversion entre 2009 et 2012 en Bretagne, publié dans Agronomy for Sustainable Development)

- Vulnerability to climatic and economic variability is mainly driven by farmers’ practices on French organic dairy farms (Article scientifique sur des suivis de fermes AB en France, publié dans European Journal of Agronomy)