[SEBIOREF] Des résultats du projet présentés au colloque international de l'agroforesterie 2019

SEBIOREF Colloque Agroforesterie 2019

[SEBIOREF] Des résultats du projet présentés au colloque international de l'agroforesterie 2019

Pour sa 4ème édition, le colloque scientifique international sur l'agroforesterie a eu lieu en Europe, à Montpellier, et a réuni 1200 participants. L'occasion pour le projet SEBIOREF de présenter certains de ses résultats.

Comment les arbres des paysages agricoles structurent les communautés de pollinisateurs ? (COMMUNICATION ORALE)

Titre (anglais) : How trees in agricultural landscapes structure pollinator communities ?

Auteurs : Andrieu Emilie1, Carrié Romain3 , Villemey Anne4, Alignier Audrey5, Vialatte Aude1,6, Ouin Annie1,6

Résumé: L'intensification des pratiques agricoles et les changements paysagers qui en découlent peuvent affecter la diversité et l'abondance des pollinisateurs, en partie à cause de la disparition et de la fragmentation des milieux semis-naturels, comme les prairies et les forêts rurales (incluant les arbres hors forêt). Ces milieux sont à la fois source de nourriture, de sites de nidification et de sites d'hivernation pour de nombreux pollinisateurs tels que les abeilles sauvages, les syrphes et les papillons. Nous avons présenté une synthèse des résultats du laboratoire Dynafor concernant les effets de la forêt rurale sur les communautés de pollinisateurs, en particulier sur le rôle complémentaire des éléments boisés et herbacés, sur la complémentarité spatiale et temporelle des milieux semi-naturels et des milieux agricoles, et sur la modulation des effets positifs des milieux semi-naturels sur les pollinisateurs par l'intensité des pratiques agricoles à l'échelle des paysages.

Contribution des habitats arborés à la diversité d’abeilles sauvages et à la fourniture de ressources en pollen dans les paysages agricoles. (POSTER)

Titre (anglais) : Contribution of wooded habitats to wild bee richness and pollen resources in agricultural landscapes

Auteurs : RIVERS-MOORE Justine 1,6,7, ANDRIEU Emilie 1,7, VIALATTE Aude 1,6,7, OUIN Annie 1,6,7

Résumé : La simplification des paysages et la perte de ressources florales qui en découle sont une menace sur les pollinisateurs, dont les abeilles sauvages. Alors qu’il est connu que les prairies sont une source de nourriture et de sites de nidification pour ces abeilles, le rôle d’autres habitats semi-naturels comme les haies et lisières de bois est encore peu étudié. Notre travail a pour objectif d’évaluer la fourniture de pollen aux abeilles sauvages de trois types d’habitats herbacés et arborés : prairies permanentes, lisières de bois et haies. Il montre qu’au même titre que les prairies, la présence d’habitats semi-naturels arborés permet de soutenir la présence de nombreuses espèces d’abeilles spécifiques à ces milieux, ainsi que d’espèces de plantes consommées par les abeilles. Le calcul de l’indice de sélection de Jacobs, permettant d’évaluer la préférence ou non d’une espèce de plante par les abeilles sauvages, a montré qu’un tiers des espèces consommées de manière préférentielle par les abeilles sont trouvées spécifiquement dans les haies et lisières. Ces habitats arborés semblent donc importants pour fournir des ressources aux abeilles sauvages et ainsi soutenir une plus grande diversité d’espèces. 

Organismes d'appartenance des différents auteurs mentionnés

  • 1 INRA, UMR Dynafor, 31326, Castanet-Tolosan, France
  • 3 Centre for Environmental and Climate Research, Lund University, Sweden
  • 4 Irstea, UR EFNO, 45290, Nogent-sur-Vernisson, France
  • 5 INRA, UMR 0980 BAGAP, 35042 Rennes, France
  • 6 University of Toulouse, INP-ENSAT, UMR DYNAFOR, 31326 Castanet Tolosan, France
  • 7 LTSER Zone Atelier « PYRÉNÉES GARONNE », 31320 Auzeville-Tolosane, France

Voir aussi

Date de modification : 08 juin 2023 | Date de création : 09 mai 2019 | Rédaction : L'équipe d'animation PSDR4 Occitanie